Les Marines sont sans doute les meilleurs athlètes. Ils font de leur mieux pour survivre jour après jour. Tout dépend de la façon dont ils sont physiquement capables d’accomplir leur tâche – sans exception. Il est donc prudent de dire que nous admirons tous d’être aussi bons que les Marines. Même les citadins dans leurs bureaux de grande hauteur assistent aux bootcamps de l’armée pour avoir le droit de se précipiter, de se bousculer et de se vanter.

Mais qu’est-ce qui rend un soldat si spécial? Comment l’armée moderne peut-elle élever autant d’hommes et de femmes ordinaires au sommet de la forme physique? Non – il ne s’agit pas seulement de faire en sorte que le corps se décompose chaque jour. Selon certains des meilleurs entraîneurs militaires d’Occident, il s’agit plus que jamais de science.

Tactiques à l’ancienne

Sauf si vous êtes dans la salle de guerre, votre travail en tant que militaire nécessite du mouvement. Vous pourriez prendre pied en première ligne, en parcourant des séquences de coups de feu rapides ou en marchant quinze kilomètres pour atteindre un point de contrôle à proximité. En conséquence, vous devez être physiquement préparé pour les mouvements explosifs, maintenir des performances élevées pendant de courtes périodes et maintenir le rythme sur de longues périodes.

Parfois, un soldat peut ne pas voir du tout l’action, ce qui ne signifie pas que son travail ne nécessite pas d’effort physique. Il est toujours nécessaire d’effectuer des exercices, de transporter des marchandises et de voyager sur les routes. Tout le monde ne déconne pas et les sacs de pirates comme les films nous font croire.

Maintenant, l’ancienne façon d’entraîner les soldats était brutale et rétroactive, un peu archaïque. Le personnel PT doit effectuer des exercices réguliers jusqu’à l’épuisement. Les répétitions abruptes et les longs coups ont provoqué la rupture de leurs articulations, la déchirure des tendons et la déchirure de leurs intestins. Cela a fonctionné (en partie), mais à un coût énorme – un grand pourcentage de soldats ont été blessés par surutilisation avant même de mettre le pied sur le champ de bataille.

Le vieux mantra «encore plus» a fait des ravages – les temps devaient changer. Avec les progrès actuels de la science du sport, nous comprenons que plus n’est pas toujours plus, mais souvent moins. Nous avons déjà vu un changement de pensée parmi les entraîneurs de la NFL et de la NBL qui porte ses fruits sur le terrain; N’est-il pas temps de mettre en place les mêmes protocoles pour les soldats?

Création de la marine moderne

Nous ne disons pas que tous ceux qui ont suivi des cours de formation militaire étaient mauvais. En fait, c’est un spécialiste militaire qui a suggéré les répétitions et la méthode de recrutement que nous utilisons tous aujourd’hui! Il a vu un moyen de remettre sur pied les soldats blessés grâce à une surcharge musculaire progressive. Après avoir été blessé alors que les soldats augmentaient progressivement leur poids, leurs répétitions ou leurs séries, il peut renforcer son corps en toute sécurité et efficacement au fil du temps.

Un autre favori de la vieille école était l’accent mis sur la gymnastique du poids corporel. Cela a beaucoup de sens étant donné que le personnel de terrain ne dispose généralement pas de capteurs de vitesse ni de plates-formes de levage olympiques. En outre, apprendre à bouger correctement votre corps est très bien adapté à la tâche à venir.

Aujourd’hui, nous approfondissons un peu plus les besoins du soldat. Les Marines modernes doivent être flexibles, puissants, forts et adaptables en un rien de temps. Ce ne sont pas des sprinteurs en ligne droite ou des powerlifters travaillant sur la prise de poids. Ce sont les meilleurs athlètes: ils portent des munitions, prennent une corde à mains nues, courent jusqu’à un point de contrôle ou s’engagent dans des combats au corps à corps.

soldier standing over top of barbell about to deadlift it

1a. Les quatre principales connexions

    • 1 à 6 répétitions (force)
    • 3 à 5 ensembles

Il est donc temps de commencer à les entraîner en tant qu’athlètes. Aujourd’hui, vous constaterez que de nombreux Marines utilisent quatre grands mouvements composés dans leur formation. Construisez votre propre base de force en frappant chaque semaine pour votre grand ascenseur de base. Vous pouvez également ajouter des options à vos entraînements plus tard – par exemple, tapez des squats ou mettez en pause les soulevés de terre.

Voici vos quatre grands:

Ce sont également des modèles de mouvement qui se traduisent directement dans Warzone. En plus de créer une base de force sur laquelle vous pouvez construire de la force, ils fonctionnent comme un enfer. Vous ne savez jamais quand vous devrez tirer un poids lourd, vous accroupir sur votre épaule et vous appuyer contre un ami. Maîtrisez ces mouvements de base et préparez votre corps à tout obstacle!

1b. Accessoires

  • 1-20 répétitions (1-3 Force / Force, 3-10 Force, 10-15 Hypertrophie, 15+ Endurance)
  • 3 à 5 ensembles

Les accessoires sont votre prochaine priorité basée sur les points faibles et le maintien de la stabilité. Si vous n’avez pas le luxe d’un entraîneur S + C, vérifiez vos propres schémas de mouvement et obtenez des commentaires sur vos quatre grands ascenseurs. Les pauses de soulevé de terre ou les culottes fessières peuvent-elles vous aider à mieux bloquer le soulevé de terre? Devez-vous vous concentrer sur la contestation de ce noyau anti-fatigue? Vous devez évaluer vos besoins. Par exemple, vous pouvez choisir des nettoyages puissants ou une autre option de levage Oly pour augmenter la puissance.

Il existe de nombreuses ressources sur Internet qui vous expliquent comment utiliser des exercices supplémentaires. Aiguisez votre esprit avec ces informations et votre corps vous suivra.

1c. Trait d’union chargé

Les transferts chargés peuvent être un excellent outil pour simuler le transfert de munitions via une connexion. Vous pouvez prendre deux poids au lieu de boîtes de munitions. Portez un sac de sable devant votre poitrine pour le temps ou la distance.

De faibles fentes de marche peuvent aider à préparer les jambes et le tronc d’un Marine à faire face à l’instabilité et à l’accumulation d’acide lactique dans une base de combat froissée. Ils peuvent également être chargés avec des haltères ou des poids, en fonction de votre taille.

Voyez-vous où nous en sommes? Une grande partie de ce qui a amené les Marines modernes au niveau supérieur est une formation spécifique à la mission.

1d. Entraînement au poids du corps

L’entraînement au poids corporel est toujours une partie lourde de la programmation marine. À tel point que même les équipes de pompiers ont souvent un membre qui est formé pour garder leurs frères en forme. Ils suivent des cours pour apprendre les indices nécessaires pour créer des sessions de formation et pour guider les autres employés vers la formation dans les zones de combat. En tant que Marine, pas un jour ne se passe sans un entraînement physique!

En matière de musculation, les pompes et les pompes font en fait partie du processus de sélection Marine. Ils sont un excellent indicateur global de la capacité d’une personne à gérer son poids corporel, ils sont donc une incitation évidente.

Les squats aériens, les squats au pistolet, les fentes et les planches sont également des outils essentiels pour le nautisme moderne. Quiconque a essayé les squats au pistolet sait à quel point cela peut être techniquement et physiquement exigeant. Tirez le meilleur parti de votre entraînement de gymnastique rythmique et utilisez-le de manière créative! Imaginez être sur le terrain sans équipement de sport à la mode.

Marine using row machine for strength and contioning

2a. Climatiseur

Auparavant, les boxeurs s’engageaient à courir 10 000 hommes pour commencer leur matinée. Mais bien que ce ne soit pas nécessairement idéal pour un combattant MMA dans un camp, les Marines peuvent tirer d’énormes avantages de longues courses régulières. En règle générale, une semaine par semaine suffit pour vous maintenir à flot – en maintenant un rythme régulier sur toute la distance.

D’accord, donc placer vos ASIC et marcher autour du bloc n’a rien de nouveau. On ne jette pas l’enfant avec de l’eau ici, s’il travaille, il reste. Il en va de même pour les distances plus courtes parcourues à un rythme plus rapide. Faites fonctionner le tapis roulant et gagnez 1 500 fois par semaine à une vitesse moyenne.

Sprint? Oui monsieur, maximum 10 à 60 secondes à la fois – plus d’occasions de se vanter de courir en descente. L’astuce pour un entraînement militaire de niveau élite est d’entraîner les trois systèmes énergétiques:

  • # 1 – Système Phosphagénique (ATP-PCr): vitesse / intensité maximale 10-15 secondes
  • # 2 – Système glycolytique: environ 20 à 90 secondes près de la vitesse / intensité maximale
  • # 3 – Système aérobie: modéré / long

Les systèmes énergétiques peuvent s’intégrer en douceur les uns aux autres. Il y a même un léger croisement comme l’un s’attend à l’autre.

Vous pouvez donc comparer l’entraînement au sprint à une vitesse maximale de 10 secondes avec l’entraînement de votre système ATP. La récupération entre les séries peut prendre environ 3 à 5 minutes pour retrouver l’ATP perdu.

D’un autre côté, une cassure de 60 secondes ou un sprint presque maximal plante dans le système glycolytique. Ce type d’entraînement vous laisse souvent brûlant et prêt à vous entasser sur le sol. Comme vous pouvez l’imaginer, un repos plus long est nécessaire ici.

Enfin, vous avez un entraînement aérobique soutenu et soutenu. Pensez à courir 8 km le matin ou à faire du fer au coucher du soleil. Vous construisez un moteur ici, agrandissez et renforcez votre base aérobie pour construire vos deux autres systèmes par-dessus.

Les Elite Marines doivent prouver à leurs supérieurs qu’ils sont non seulement en forme, mais aussi tenaces à courir sur de longues distances, juste pour être choisis. Donc, dans la mesure où vous pouvez utiliser cette méthode d’entraînement pour préparer votre corps, c’est un outil pour tester et aiguiser votre esprit. Revenez de temps en temps dans cet endroit sombre. Sentez chaque once de votre corps hurler de se rendre – faites de l’exercice, ne le laissez pas faire.

Soldier with squat bar on his back

Dernière montée

Nous n’allions jamais vous lancer des entraînements et vous envoyer sur la route! Nous voulions vous donner les outils pour créer le vôtre. Voici quelques autres conseils utiles pour votre entraînement:

  • Reposez-vous autant que nécessaire – (3 + minutes pendant l’entraînement en résistance)
  • Utilisez votre longue course hebdomadaire comme une forme de récupération active le week-end
  • Recharge toutes les 4 à 6 semaines – donnez à votre corps le temps de récupérer
  • Écoutez votre corps pour détecter les signes de surentraînement – rhumes, fatigue excessive, faiblesse, problèmes de sommeil, blessures, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *